Okonomiyaki : tout connaître sur cette crêpe japonaise !

Si vous êtes un adepte des galettes en tout genre et un passionné de cuisine nippone alors les Okonomiyaki devraient vraiment vous plaire. Ils sont le reflet de cette cuisine très particulière aux japonais avec un peu d’influence de l’Occident. En effet, la nourriture japonaise est réputéepour être très traditionnel et n’inclure que très rarement des produits plus consommées en Europe ou aux Etats-Unis. Cependant nous allons voir, au fur et à mesure, qu’elle se laisse parfois influencer par l’Occident (bon une influence légère mais tout de même!). Alors suivez-nous dans la découverte des Okonomiyaki.

Okonomiyaki : l’histoire de la recette

L’origine de cette recette est incertaine. Pour certains, elles serait apparue au cours du XVIième siècle au sein d’une communauté religieuse boudhiste qui mangeait ce que l’on appelle des funoyaki . Il s’agissait de galettes de blés et elles étaient consommées lors des rites religieux. Pour d’autres, la véritale origine des Okonomiyaki, vient du début du Xxième siècle. Cela constituait un galette agrémentée de viande et de chou avec de la sauce Worcestershire et cela était vendu comme un snack surtout aux écoliers. Son aspect très nourrissant pour peu de coûts était très utile aux Japonais au sortir de la 2nd Guerre Mondiale.

Okonomiyaki : qu’est-ce que ce mot signifie?

Ce mot signifie littéralement « comme il vous plaira » ! Le ton est donné : place à votre créativité et faite griller le tout. D’une façon plus précise : « Okonimi » veut dire ce que vous voudrez, ce qu’il vous plaira et « Iyaki » est traduit par grillé. D’autres indiquent que cela signifie : «  ce que vous aimez le plus ! » ! Rien que ça !

Bon, cela veut dire que l’on peut prendre des ingrédients assez variés et qu’on le grille par la suite ? Pas vraiment ! Il y a tout de même quelques ingrédients incontournables qui rendent l’Okonomiyaki unique.

Okonomiyaki : mais c’est quoi concrètement ?

Pour faire simple, l’Okonomiyaki c’est une galette (de blé, de chou) garnie et cuite sur une plaque. On y mettra une sauce. C’est une sorte d’omelette japonaise.

Son grand avantage est que l’on peut la garnir avec tout ce qui nous plaît. Il n’y a pas vraiment de règles à ce niveau là à par garder une certain forme dans la cuisson.

Les ingrédients de l’Okonomiyaki

Le chou

Il s’agit de l’ingrédient star de cette recette. Vous pouvez choisir soit du chou chinois soit du chou blanc.

Le chou chinois

Il s’agit d’un chou provenant de Chine mais il pousse très bien en Europe. Il est assez facile à cuire et à cuisiner. Il possède de bonnes qualités nutritionnels.

Le chou blanc et le chou rouge

Le chou blanc convient aussi pour les Okonomiyaki mais il sera un peu plus difficile à cuisiner. Il faut bien le blanchir avec de le cuisiner.

Le chou rouge est aussi une bonne alternative mais il faudra aussi être vigilant à bien le cuire.

Vous le trouverez surtout en hiver en grandes surfaces.

La farine

C’est l’ingrédient clé d’un bon Okonomiyaki ! Initialement, elle se compose de farine de blé (non blanchie) et de farine de soja. Certains fabricants y ajoutent des agents de textures.

D’autres mélanges tout prêt, rajoutent de la farine d’igname (un tubercule proche du manioc très riche en amidon) ou encore de la farine de crustacés.

Vous pouvez aussi la faire vous même en mélangeant de la farine de blé, des flocons de pommes de terre, du dashi et de la levure.

Les sauces

Vous trouverez de très nombreuses sauces dans le commerce ou alors des recettes afin de les réaliser vous mêmes. Vous pouvez partir sur des sauces salées ou sucrées.

La sauce classique se compose de ketchup, de sauce Worcestershire, de sauce d’huître et du miel. Vous pouvez remplacer la sauce d’huitre par du sirop d’érable. Le but étant d’apporter un petit goût fumé à la sauce.

Les bonites

Il s’agit d’un poisson qui ressemble un peu au thon. C’est un poisson qui est facile à cuisiner. Il est consommé couramment au Japon. Souvent, il est appelé « katsuobushi » : il s’agit de pétales de poissons séchées . On peut aussi le découper en cube et le faire sauté dans un wok.

Les variantes régionales de l’Okonomiyaki

Il existe de nombreuses variantes en fonction de la région du Japon dans laquelle l’okonomiyaki est réalisé. Nous vous avons fait une sélection des variantes les plus connus.

Osaka

Cette recette se compose d’une pâte à tempura, d’un bouillon Dashi, de chou émincé, de tranches de poitrine de porc gras et et on peut y ajouter plusieurs petites garnitures (de la bonite, des légumes, des algues ou encore des champignons)

Hiroshima 

Cette variante est différente de celle d’Osaka car on y ajoute des nouilles Ramen ou encore Somen qui sont de façon légère grillées au fond de la galette

Monjayaki 

Spécialité Japonaise de la région de Kanto et plus particulièrement de Tokyo, le monjayaki est une sorte de galette salée relativement semblable au délicieux okonomiyaki mais en version plus liquide.

Negiyaki

Cette variante change un peu du chou. Elle est la plus légère car elle est faite à base d’oignons verts et la sauce est assez légère et citronnée.

Modan-yaki 

Cette recette est particulière tant par la cuisson que par les ingrédients. Il faut mélanger le chou râpé à la pâte avant de la cuire. Il ne faut pas mélanger les garniture avec le pâte de l’Okonomiyaki.

Comment accompagner son Okonomiyaki ?

Vous pouvez manger votre okonomiyaki avec des légumes, une salade d’algue ou une soupe miso.

Vous pouvez aussi faire une salade de type laitue ou des légumes à la vapeur pour contrebalancer le fort apport calorique de l’Okonomiyaki.

Pour la boisson, un petit verre de saké ou un bière japonaise accompagneront bien votre plat. Le tout avec modération. Nous vous rassurons, de l’eau fera aussi bien l’affaire.

Okonomiyaki et la santé ?

Alors soyons clair ! Si vous optez pour une option assez grasse et avec des sauces chargés en sucre et sel, ce ne sera pas le repas le plus léger. Surtout si vous l’accompagnez de nouilles aux blés. Ce plat est riche de par sa garniture.

La sauce est aussi très sucré. Il ne faut pas hésiter à essayer de l’alléger en faisant, par exemple, sa propre sauce tomate et en prenant des sauces allégés en sel et en matière grasse.

Concernant les calories, une galette peut facilement monter à 400-500 calories.

Nous pensons que c’est un bon plat si vous faites du sport. Il ne faut pas le consommer tous les jours.

Nous espérons que maintenant l’Okonomiyaki n’a plus de secrets pour vous. Après cette présensation théorique, place à la pratique avec deux recettes d’Okonomiyaki traditionnel (façon Osaka ou Kansaï)

Recette : Okonomiyaki façon Osaka

Okonomiyaki façon Osaka

Plat : Plats et aliments
Portions

1

portions
Temps de préparation

30

minutes
Temps de cuisson

10

minutes
Calories

400

kcal

Ingrédients pour la pate

  • 2 tasses de farine

  • 1 tasse de dashi ou d’eau froide ou à température ambiante

  • 1 cuillère à café de sel

  • 1 cuillère à café de levure chimique

  • 2 cuillères à café de sucre

  • 250 grammes de chou haché grossièrement

  • 4 œufs

  • 1/4 tasse d’huile de sésame grillé

  • 230 grammes de poitrine de porc fraîche tranchée finement

  • Ingrédients pour la sauce Okonomiyaki
  • 1/4 de tasse de sauce tomate

  • 2.5 cuillères à soupe de sauce Worcestershire

  • 1 cuillère à café de moutarde de Dijon

  • 2 cuillères à soupe de saké

  • 1 cuillère à café de sauce soja

  • 3 cuillères à soupe de cassonade

  • 1 cuillère à café de Millin

  • 1/2 cuillère à café de gingembre moulu

  • 1 cuillère à café de miel

Préparation de l’Okonomiyaki

  • Pour faire la base, mélanger la farine, le dashi, le sel, la levure chimique et le sucre dans un grand bol.
  • Ajouter le chou à la pâte et bien mélanger pendant au moins 30 secondes, jusqu’à ce que tout le chou soit bien enrobé.
  • Ajouter les œufs et mélanger, légèrement cette fois, pendant environ 15 secondes, ou jusqu’à ce que les œufs soient incorporés avec le chou.
  • Préchauffer une poêle antiadhésive ou en fonte (meilleur pour la santé!) pendant au moins 5 minutes à feu moyen-doux.
  • Ajouter 1 cuillère à soupe d’huile de sésame en veillant à bien enrober toute la surface de la poêle.
  • La cuisson de l’okonomiyaki
  • Verser le mélange de chou et de pâte dans la poêle pour former une crêpe d’environ 15 centimètres et 2 centimètres d’épaisseur. N’appuyez pas sur le chou; vous aurez une crêpe moelleuse. Déposez délicatement environ un quart des tranches de poitrine de porc sur le pancake, en essayant de ne pas les chevaucher.
  • Cuire la crêpe environ 3 minutes. Utilisez une longue spatule (une spatule à poisson est idéale) pour retourner soigneusement la crêpe, de sorte que le côté avec la poitrine de porc soit maintenant vers le bas. Appuyez doucement sur la crêpe avec la spatule (n’appuyez pas trop fort si vous ne voulez pas que la pâte se répande sur les côtés).
  • Cuire environ 5 minutes de plus, puis retourner à nouveau la crêpe, de sorte que le côté avec la poitrine de porc soit maintenant tourné vers le haut. (Si l’okonomiyaki se détache lorsque vous le retournez, ne vous inquiétez pas ; utilisez une spatule pour remettre les ingrédients égarés dans la crêpe.) Cuire environ 2 minutes de plus. Lorsqu’elle est prête, la crêpe doit être légèrement dorée des deux côtés, le porc bien cuit et le chou à l’intérieur assez tendre.
  • Transférer la crêpe dans une assiette, côté porc vers le haut, et ajouter les garnitures.
  • Couper la crêpe en quartiers et servir immédiatement.

Okonomiyaki façon Kansaï

Ingrédients

  • une tasse de farine
  • 2 des œufs
  • 1⁄3 tasse d’eau

50 gramme de Naigamo finement hâché (c’est un légume que vous trouverez en magasin asiatique)
2 tasses de chou, haché finement
4 oignons verts, hachés finement
1 à soupe de gingembre mariné, finement haché
1/2 tasse de Tenkasu
100 grammes de Kimchee
240 grammes de poitrine de porc et coupée en très fines lanières
De la mayonnaise
De la sauce pour Okonomiyaki
Un sachet de pétales de bonite ( que vous pourrez acheter dans un magasin japonais ou asiatiques)
De l’huile végétale

La préparation

  • Dans un grand bol, battre ensemble les œufs, le nagaimo et l’eau.
  • Bien mélanger le tout. Ceci est votre pâte à okonomiyaki
  • Mélanger le chou, le kimchee, les oignons verts et le gingembre mariné dans la pâte à Okonomiyaki. Mettez le tout de côté
  • Chauffer une grande poêle à feu moyen et graisser légèrement avec de l’huile végétale
  • Faire frire la poitrine de porc jusqu’à ce qu’elle soit juste cuite (ne pas la laisser se colorer, elle cuira davantage plus tard) et réserver
  • Ajouter la 1/2 tasse de tenkasu à la pâte à Okonomiyaki
  • Faites une grande crêpe (ou deux plus petites) dans la poêle avec la pâte à Okonomiyaki (attention à ne pas la faire trop épaisse sinon vous ne pourrez pas la retourner)
  • Placez la poitrine de porc cuite sur le pancake et enfoncez-la délicatement dans la pâte. Laissez cuire la crêpe environ 10 minutes. Continuez à regarder en bas – vous voulez qu’il brunisse mais pas qu’il brûle
  • Retournez le pancake et laissez-le cuire encore 5 minutes environ jusqu’à ce qu’il soit doré.
  • Placer la crêpe sur une assiette et garnir de sauce Okonomiyaki, de mayonnaise et de flocons de bonite !

Info : La chaleur de la crêpe fera “danser” les flocons de bonite ! C’est vraiment cool !

C’est une sacré recette, cet okonomiyaki ! Il est personnalisable à souhait et en plus c’est un spectacle à voir!Ce frétille, crépite ! Sa liberté de recette en fait quelque chose de facile à réaliser et qui plaira à tous le monde. Alors c’est parti, prenez vos plus belles poêles et laissez le monde nippon envahir votre cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.