Les algues utilisées dans la cuisine japonaise

Les algues sont très appréciées dans la cuisine japonaise. Si vous êtes un habitué des repas japonais, vous pouvez remarquer que plusieurs plats sont faits à base d’algues. Notamment des soupes aux salades en passant par les sushis qui contiennent des algues savoureuses et très bonnes pour la santé. Allons donc à la découverte des algues utilisées par les cuisiniers Japonais pour la cuisson de certains plats.

Le Nori

Le Nori, l'algue la plus connue de la cuisine traditionnelle japonaise

Le Nori est une algue comestible très répandue en France connue sous le nom de Porphyra. C’est une algue de couleur vert foncé que vous voyez souvent autour des maki. Les maki sushi sont des petits rouleaux de riz très appréciés par la population française et japonaise.

Le Nori est généralement utilisé pour envelopper les rouleaux de maki ou des rouleaux de sushi. Le Nori sert à décorer plusieurs repas comme le riz, des nouilles, des soupes, etc.

Elle se présente sous l’aspect de grande feuille nommée yaki nori qui suit tout un processus de préparation. Un procédé qui consiste à sécher les algues et ensuite à les griller.

Il existe en fines lamelles ou en paillettes que vous pouvez utiliser pour émietter vos riz, vos nouilles ou vos salades. Vous pouvez aussi le manger seul comme collation.

A notre époque, il est possible de faire l’achat du Nori combiné avec d’autres épices enrichissantes que vous pouvez utiliser pour saupoudrer tous vos plats et leur donner un gout unique.

De plus, c’est une bonne initiative puisque le Nori est très bon pour la santé humaine. Le Nori contient plusieurs vitamines et minéraux tels que de l’iode, du calcium, de la vitamine A, de la vitamine C, du zinc et du fer.

Toutefois, il est très concentré en sodium. Raison pour laquelle si vous êtes sous un traitement médical où le sodium interagit vous devriez demander l’avis de votre médecin avant de le consommer.

Le Wakame

Du Wakame sur un plat

Le Wakame est une algue souvent utilisée pour préparer la soupe miso. Elle est vendue généralement sous forme séchée. C’est une algue japonaise qui est très appréciée par le peuple japonais en raison de ses nombreux bienfaits pour la santé et sa facilité d’utilisation.

Avant de consommer du Wakame séché, on le met dans de l’eau tiède, ainsi les algues sont réhydratées à nouveau. Une fois trempé dans de l’eau, sa couleur sombre changera pour une couleur vert foncé ce qui indique qu’il est prêt a être consommé.

Le Wakame est très riche en protéines, parfait pour les enfants en pleine croissance. Il permet également de baisser la tension artérielle et lutte contre diverses formes de cancer. Le Wakame avec une combinaison de soupe de miso constitue un repas particulier et très adulé dans la cuisine japonaise.

Le Kombu

Le Kombu, algue de la cuisine traditionnelle japonaise

Le kombu est une algue japonaise très bonne pour la santé qu’on classe dans la catégorie du varech. La plupart du temps, on l’utilise pour les repas chauds et les soupes. Le Kombu fait partie des ingrédients de base de la fabrication du « dashi ».

Le dashi est un bouillon de sauce utilisé pour la soupe miso et d’autres repas réalisés a base de cette soupe. Il procure une saveur puissante que vous pouvez utiliser comme épice dans de la salade et d’autres recettes.

Le Kombu est reconnu pour ses bienfaits, il contient de nombreuses vitamines et minéraux qui participent à lutter contre le cancer et améliorer la santé cardiaque. Sur l’ile d’Okinawa au Japon où le Kombu est très consommé, on peut remarquer une population très âgée. On pourrait penser que le Kombu prolonge la durée de vie.

L’Aonori

Aonori, algue japonaise, a gauche

L’Aonori est une algue qu’on trouve généralement dans les marchés et qui est vendu sous forme de poudre. Il se distingue du Nori par sa couleur plus claire et un gout plus accentué. Il faut donc être vigilant à la quantité au moment de la cuisson de votre plat au risque de préparer un plat qui laisse à désirer.

Cependant, il a un arôme puissant et donne un gout unique au plat. Il peut être utilisé tel un secret de grand-mère pour faire la différence à un concours de cuisine. L’Aonori est la plupart du temps utilisé pour faire du okonomiyaki, les yaki udon, les takoyaki et la soupe de miso.

L’agar agar

L’agar agar provient du Japon et il est connu sous le nom de Kanten. En effet, l’agar agar est un gélifiant composé d’algues et dont plusieurs pâtisseries traditionnelles japonaises se servent pour faire des plats d’une saveur irrésistible. Il est également utilisé pour réaliser des plats de nouilles japonaises nommés tokoroten.

Le Hijiki

Il a une couleur très brune similaire à des nouilles fines. C’est une algue comestible très appréciée dans la cuisine japonaise puisqu’il peut servir à réaliser plusieurs plats comme la soupe, les sandwichs, de la salade, etc.

Avant de consommer le Hijiki vous devriez d’abord le cuire soit dans l’eau ou à la vapeur. Il faut préciser qu’en France, le Hijiki n’est pas autorisé a la consommation humaine car il contient de l’arsenic inorganique. Même au Japon, la consommation de cette algue par habitant n’excède pas quelques grammes par an.

L’Arame

L’arame est une algue de couleur noire qui est très répandue au Japon. Elle figure dans plusieurs plats japonais comme la soupe, les salades, etc. on l’utilise également comme accompagnement de gâteaux ou de salade.

Le Funori

Le Funori est une algue de couleur rouge qui provient du Japon. Il est utilisé comme le Wakame pour préparer des plats traditionnels du pays. On le retrouve très souvent dans les soupes miso. D’autres préfèrent aussi le combiner avec de la salade ce qui donne un excellent gout.

L’Umibudo

Umibudo, algue japonaise

L’Umibudo est une algue qui provient d’Okinawa, une île tout au sud du Japon. L’algue à un aspect de grappes de raisins verts. Raison pour laquelle elle est nommée caviar vert ou raisin de mer.

Lorsque vous dégustez l’Umibudo, vous sentirez les petits raisins éclater dans votre bouche. C’est une algue que vous pouvez consommer simplement sans rien ou ajouter de la sauce. Comme le kombu, l’Umibudo est reconnu pour ses bienfaits pour la santé.

La population d’Okinawa consomme cette algue régulièrement. Les personnes les plus âgées du monde se trouvent sur cette ile. On pourrait donc penser que cette algue renferme un secret de longévité.

Pourquoi consommer des algues ?

Les algues, encore appelées légumes de mer, poussent dans les océans. Elles sont une source de nourriture pour plusieurs espèces qui vivent dans la mer. Il existe plusieurs types d’algues et on peut les différencier à partir de leur couleur.

Les algues sont présentes dans tous les pays ayant une côte rocheuse. Cependant, la plupart du temps elles ne sont consommées que par les pays asiatiques comme le Japon, la Corée et la Chine. On peut donc se poser la question: pourquoi les Asiatiques aiment-ils consommer les légumes de mer ?

Les légumes de mer sont très polyvalents en cuisine et peuvent servir pour la cuisson de plusieurs plats tels que les soupes, les ragoûts, les smoothies et les rouleaux de sushi. De plus, des recherches scientifiques ont prouvés que les légumes de mer sont excellents pour la santé humaine. Les algues contiennent plusieurs nutriments et sels minéraux pour la santé humaine.

Une grande source d’iode et de la tyrosine qui améliore la fonction thyroïdienne

La glande thyroïde produit des hormones qui permettent de contrôler la croissance, la production d’énergie, la reproduction d’énergie et pour le bien de votre peau (en remplaçant les cellules mortes).

Comme vous pouvez le constater, la glande thyroïde joue un rôle très important dans notre bien-être. Le thyroïde dépend de l’iode pour fabriquer des hormones. Si vous êtes en manque d’iode, vous pouvez ressentir des symptômes comme le changement de poids, une fatigue régulière et même un gonflement de votre cou avec le temps. Pour ne pas être confrontés à ce genre de situation, les médecins recommandent de consommer 150 mcg d’iode par jour. Pourtant les algues ont cette aptitude d’absorber une grande quantité d’iode contenue dans la mer. Les algues sont très concentrées en iodes. Une bonne consommation de légumes de mer et vous risquez moins de souffrir de ce genre de maladie. Le varech est un type d’algue très riche en iode et une seule cuillère à café de celui-ci est équivaut à 59 fois l’apport journalier recommandé.

En résumé, les algues sont très riches en iode et en tyrosine. Et votre glande thyroïde a besoin de ces deux éléments pour bien fonctionner.

Les algues contiennent un grand nombre de vitamines et de minéraux

Chaque algue est spécifique par un ensemble unique de nutriments. Assaisonner vos plats avec des algues séchées vous permet non seulement d’avoir un gout et une saveur unique, mais également de rendre vos repas plus riches en vitamines et en minéraux.

Prenons par exemple la spiruline qui est une algue séchée et transformée en poudre. Une cuillère à soupe de spiruline peut contenir : 20Kcals, 1,7 gramme de glucides, 4 grammes de protéines, 0,5 gramme de lipides et 0,3 gramme de fibres.

Les algues contiennent également des petites quantités de vitamines E, K, C, et A. Elles sont également riches en zinc, sodium, calcium et magnésium. Certaines algues comme la spiruline et la chlorelle contiennent tous les acides aminés primordiaux pour la santé. Ce qui voudrait dire qu’en consommant uniquement des algues vous obtiendraient la gamme complète d’acides aminés.

Les algues sont également une bonne source d’approvisionnement en acides gras et en vitamine B12. On prétend que les algues de couleurs vertes et violettes sont très riches en B12. Des scientifiques ont trouvé 2,4 mcg de vitamine B12 dans 4 grammes d’algues nori.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *